Sylvie Vauclair, née le 7 mars 1946 à Saint-Germain-en-Laye, est une astrophysicienne française (à l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie) et professeur émérite à l’Université Paul Sabatier de Toulouse, où elle a enseigné pendant plus de 30 ans après avoir enseigné une dizaine d’années à l’Université Paris 7.

Elle est membre Honoraire de l’Institut universitaire de France, membre de l’Académie de l’Air et de l’Espace et de l’Academia Europaea. Elle est Chevalier de la Légion d’Honneur, Officier dans l’Ordre National du Mérite et Officier des Palmes Académiques.

Le nom de Sylvie Vauclair a été donné par l’Union Astronomique Internationale à un astéroïde de la ceinture principale:  352333Sylvievauclair

Après deux thèses sous la direction d’Hubert Reeves puis d’Evry Schatzman, ses travaux scientifiques ont porté sur la formation et l’évolution des éléments chimiques qui composent la matière dans l’Univers: Soleil, Etoiles, Univers Primordial. Depuis quelques années, elle s’intéresse particulièrement à l’astérosismologie, c’est-à-dire aux vibrations des étoiles, ainsi qu’aux systèmes planétaires extra-solaires (exoplanètes). Elle a écrit environ deux cent cinquante articles scientifiques dans des revues spécialisées et dirigé de nombreuses thèses.

Sylvie Vauclair a été présidente de la Société Française d’Astronomie et d’Astrophysique, présidente de la section Midi-Pyrénées de la Société Française de Physique, membre du Conseil National des Universités, membre du Haut Comité Scientifique de l’Observatoire de Paris, membre de nombreux comités internationaux, en particulier à la commission européenne, l’observatoire européen austral (ESO) et l’institut spatial de Berne (International Space Science Institute). Professeur à l’Université Paul Sabatier de Toulouse, elle a été responsable de nombreux enseignements, en particulier du master-recherche « Astrophysique, Sciences de l’Espace et Planétologie ».

Passionnée par le partage des savoirs et par l’évolution des connaissances au cours des siècles, en relation avec l’histoire des sociétés humaines, elle a écrit de nombreux livres (voir rubrique bibliographie) et elle anime de nombreux cours et conférences de tous niveaux, souvent à destination d’un très large public . Bénéficiant d’une formation musicale approfondie, elle participe à des rencontres pluridisciplinaires alliant la science, l’art, la philosophie, la poésie. Elle a publié de nombreux articles dans des revues à destination de lecteurs « non-initiés ». Elle est membre du conseil de nombreuses associations et manifestations culturelles, marraine de plusieurs d’entre elles. Elle a été présidente du jury du Festival International du Film Scientifique à Orsay, ainsi que d’autres jurys de manifestations culturelles.Elle était responsable de l’organisation de l’Année Mondiale de l’Astronomie pour le Grand Sud-Ouest en 2009.

Elle a participé à un grand nombre de débats, documentaires et émissions de radio et télévision sur la plupart des grandes chaines. Ses actions et ouvrages ont été couronnés par l’ALPHA d’OR de l’ESPACE (1998), le PRIX du CERCLE d’OC (1999), le PRIX du LIVRE SCIENTIFIQUE d’ORSAY (2002), le PRIX de L’ACADEMIE d’OCCITANIE (2007), le GRAND PRIX DES AMIS DE LA CITE DE L’ESPACE (2009), le GRAND PRIX DU LIVRE SCIENTIFIQUE DES GOURMETS DE LETTRES (2015)

Sources wikipédia et www.sylvievauclair.fr

Le Mot de Sylvie Vauclair, astrophysicienne et professeur émérite à l’Université Paul Sabatier – Marraine 2018
L’être humain est scientifique dès sa naissance. Dans son berceau, le tout petit a besoin de manger, de dormir, d’être soigné quand il est malade, de sentir l’amour de ses parents, mais tout cela ne lui suffit pas. Il lui est indispensable de pouvoir découvrir le monde, d’essayer de le comprendre et de se situer par rapport à lui. Pour cela, il utilise les cinq sens que lui a donnés la nature. Il regarde, il touche, il sent, il écoute, et il suce les jouets qu’on lui propose. Puis, lorsqu’il commence à se déplacer, il s’intéresse à tout ce qui l’entoure, prend et étudie les objets qui sont à sa portée. Enfin, lorsqu’il commence à parler, il demande « pourquoi ? », en posant toutes les questions qui lui viennent à l’esprit pour mieux comprendre son environnement, questions auxquelles les parents ont souvent bien du mal à répondre.
On entend souvent dire qu’il faut inciter les jeunes à la réflexion scientifique. Je dirais cela autrement : il faut leur donner les possibilités de développer la démarche scientifique qui est la leur dès leur naissance, sans les brider. C’est exactement ce que font les exposciences, en laissant les jeunes libres de développer leur propre sujet, dans le plaisir de la recherche et de la découverte, le bonheur de comprendre et de pouvoir partager leur démarche avec les autres, avec le public. C’est de cette manière que les jeunes peuvent ensuite devenir des adultes responsables, dans le monde en mutation qui est le nôtre actuellement. Je souhaite un grand succès à l’exposcience Toulouse 2018 !
Sylvie Vauclair

Lumière sur Sylvie Vauclair, Astrophysicienne et Marraine de l’Exposcience 2018
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.